2015

Notre arrivée est toujours l’occasion de faire une pause chez SOKHNA à Dakar, un bon repas un bon lit et nous prenons la route le lendemain matin à 5 h. Il nous faut 12 heures de taxi brousse pour arriver sur le village de Mako. Une première visite au jardin, les femmes ont déjà arrosé et vendent leurs légumes … une belle réussite ! la vente des légumes permet à ces familles de mieux manger et mieux vivre .. nous offrons des arrosoirs des rateaux, des paquets de graines.

 

capture-decran-2016-11-17-a-11-50-24

Notre premier projet est la clôture d’un jardin potager (1ha) dans le village de Noubou, à 90 kms, le matériel est commandé, il nous faut trouver deux pic up pour y accéder car la route est sur 20 kms impraticable en taxi brousse . Merci MAMADOU pour ton aide précieuse, et merci à PATHE .

capture-decran-2016-11-17-a-11-54-16

C’est BOUBAKAR LABO DIALLO qui nous a sollicité pour ce projet, GILBERT et CLAUDINE sont enthousiastes, ils ne sont que quinze jours ensemble, et la tâche ne va pas être facile..les trous pour les piquets ont été creusés, c’est presque droit …Nous attaquons tôt le matin afin de profiter des heures ‘fraiches’ GILBERT répartit les tâches, une équipe fera du ciment, une autre fixera les piquets, le grillage est déroulé au sol, tout le monde s’y met, les femmes et les enfants fixera les piquets, le grillage est déroulé au sol, tout le monde s’y met, les femmes et les enfants sont ravis de donner un’coup de main’ dans la joie et la bonne humeur et en musique.. il nous faudra 4 jours pour achever le chantier, les mesures étaient presque justes il ne manque qu’un seul rouleau de grillage. Ce projet permettra à tout le village une alimentation variée et surtout de développer un commerce qui rendra la vie de chacun meilleure.

capture-decran-2016-11-17-a-11-55-29

Nous passons 4 jours très sympa, malgré la chaleur et l’ampleur de la tâche, l’ambiance est très bonne, la famille de LABBO DIALLO ne sait que faire pour nous être agréables, nous dormons  dans leur case, les repas sont très copieux, parfois même nous mangeons deux fois à suivre….ce qui perturbe un peu Gilbert, mais il ne faut jamais refuser quelques cuillérées de riz , la viande est rare, et tous sont contents…. c’est la téranga !!! l’hospitalité en Afrique où l’on vous donne volontiers sa case pour dormir ailleurs, et un plat à partager..de belles leçons de vie, pour nous…

capture-decran-2016-11-17-a-11-56-58 capture-decran-2016-11-17-a-11-56-44

Les femmes préparent une belle fête pour remercier MAYE MA N’DOKH de son aide, tout le monde veut être sur la photo, nous offrons un ballon aux enfants….nous recevons des cadeaux, des mangues, un coq des arachides et du miel , RAMA l’institutrice de BADIAN et OUSMANE faisaient partie du voyage deux aides précieuses …il se fait tard, demain la route sera longue,etbeaucoup veulent profiter du pic up pour aller en ville à 90 kms ! les enfants sont tristes, nous aussi…

capture-decran-2016-11-17-a-11-57-51

Retour au village de Mako,nous trouvons deux motos et nous visitons les villages très reculés de LAMYNYA, ST ETYENNE, nous apportons une bonne nouvelle aux instituteurs MATHIAS ET KOLIBA, en partenariat avec le ROTARY DE GUINGAMP, les classes de l’école seront carrellées en octobre avec YVES et PIERRE. Dans le cadre du parrainnage des écoles de Badian et Lanynya nous apportons des fournitures scolaires, offrons des ballons pour les enfants, achetons des chaussures pour faire du sport, du riz et des condiments our la cantine.. les élèves auront au moins un repas par jour

La « clôture » n’a plus aucun secret pour nous, nous commençons la pose de piquets tout autour de la petite école de MADY à Badian, le grillage et le portail seront posés en octobre prochain.

Nous partageons un dernier dîner avec MAMADOU notre ami sous préfet, RAMA et OUSMANE dans le campement de KEUR ANNICK chez PAUL et MADA (très belle adresse) demain nous remontons sur le Siné Saloum, GILBERT s’envolera pour la France et CLAUDINE restera seule pour un nouveau chantier d’adduction d’eau : 400 mètres à creuser, l’eau a portée de main !! une réelle avancée pour ce village ..avec les habitants et les écoliers nous finirons le chantier en deux jours, encore une occasion de faire la fête, de rencontrer de belles personnes et d’envisager de nouveaux projets…

capture-decran-2016-11-17-a-12-02-08 capture-decran-2016-11-17-a-12-01-59

Petit PIERRE est le fils d’ELISABETH (campement l’ETOILE DU SINE) il est trisomique, il a intégré le jardin d’enfants de Christine, une Française qui a eu un coup de foudre pour cet endroit, et l’envie de donner beaucoup de temps à ces petits.. Une grande générosité des parents et amis a permis d’offir des tables, des chaises, du matériel pédagogique, mais CHRISTINE ne sait pas si elle pourra rester dans cette annexe d’un hôtel prêtée !!! Beaucoup de discipline et de rigeur dans ce jardin et PIERRE a fait des progrès, il connait des chansons, parle mieux, il a grandi… Habituer les enfants à venir très jeune au jardin d’enfants leur donnera peut être envie de rester à l’école. Le ramassage scolaire se fait en charrette.

capture-decran-2016-11-17-a-12-03-14

Avant de continuer la route CLAUDINE rend visite aux amis des petites îles de MAR dans la mangrove, où MAYE MA N’DOKH avait installé des cuves pour la récupération d’eau de pluie en 2010. ANGELIQUE y a un petit restaurant, elle lui prépare un délicieux plat de riz au poissons, explique la recette des arachides grillées dans le sable chaud, on fait quelques photos, ANGELIQUE embrasse fort sa fille LOUISE et son petit fils qui sont à MORLAIX mais souhaite les serrer bien vite ….

capture-decran-2016-11-17-a-12-04-27

Mireille, Marc et Marie Françoise nous ont donné de l’argent pour soigner des enfants .L’embarras du choix car dans chaque village, des bobos, des petits et des plus gros, c’est le cas de YABE GNING elle a 18 ans, un gros problème de circulation sanguine qui l’handicape, ses jambes sont très grosses et la font souffrir, l’empêchant d’aller à l’école, de se chausser…d’une famille peu riche, nous allons avec l’aide de VIRGINIE sur place la prendre en charge pour une hospitalisation, l’opération et les soins …. VIRGINIE a rendez vous avec le chirurgien et YABE début juin …

capture-decran-2016-11-17-a-12-14-17

L’an passé Jacky avait été sollicité pour une demande d’adduction d’eau dans une région maraîchaire de la région de Thiep à 200 kms de Dakar. Nous nous sommes rendus dans ces villages, pour y rencontrer le Maire et les villageois, nous avons reçu un très bel acceuil.Nous avons expliqué notre façon de travailler, l’implication et l’aide que nous attendons de lapopulation. Trois adductions à creuser deux de 1 km et une de 3 kms pour qu’il soit plus facile d’arroser les cultures et éviter les longs trajets avec les charettes et les bidons . Autour d’un excellent Tiep bou dien nous avons décidé de creuser pour les deux adductions de 1km et si nous réussissons à avoir des subventions nous creuserons pour les trois villages !!

capture-decran-2016-11-17-a-12-15-09 capture-decran-2016-11-17-a-12-15-04

Un détour vers NGUELWARE où nous avons commencé un puits l’an passé, déjà 20 mètres et pas encore d’eau…une visite à l’école,l’instituteur remercie TERRE D’ESPOIR pour les stylos offerts et les manuels, nous montre le sol de son école, où, nous dit-il les rats s’invitent de temps en temps..

capture-decran-2016-11-17-a-12-16-05

Nous laissons des médicaments pour la case de santé bien démunie ..et poursuivons sur ST LOUIS DU SENEGAL…une journée de vacances !!

capture-decran-2016-11-17-a-12-16-50

JACKY continuera son voyage seul vers la CASAMANCE, pour rencontrer FRANCISCA qui est à la tête d’un groupement de femmes très dynamiques, elle avait sollicité CLAUDINE en 2014 lors de la foire aux semences paysannes, elles ont décidé de faire, un poulailler, un jardin communautaire, mais sans le puits .. ça n’est pas envisageable ..devis en poche, jacky rencontre les femmes et signe un compromis, comme à l’accoutumée nous payons le premier tiers pour que puisatier commence très rapidemement ….deux mois plus tard l’eau coule,le puits est creusé à 30 mètres, en deux mois, Francisca et les femmes de BARAGNINI peuvent arroser le jardin, la vie sera plus facile .

capture-decran-2016-11-17-a-12-17-38

capture-decran-2016-11-17-a-12-18-15

Bien sûr nous avons rendu visite à ABLAYE notre petit mécanicien , il poursuit sa formation, a fait de gros progrès en Français, parle le woloff qui n’était pas sa langue maternelle, il est devenu un ‘petit homme ‘!! avec ses économies il a aheté une lampe torche pour qu’on la remette à son Père, très ému du cadeau de son fils… son rêve : venir nous rendre visite à MORLAIX

capture-decran-2016-11-17-a-12-18-36

Nos voyages ne sont pas de tout repos, la chaleur,jusqu’à 40°, la fatigue au bout de 12 h de taxi brousse, les longues heures à attendre que l’on répare la pompe à eau, et le joint de culasse sur la voiture d’OUSMANE, les journées à piocher ou faire du ciment, mais nous sommes tous unanimes pour dire que ce que nous recevons est bien plus fort, plus riche, que tout ce que nous pouvons donner !! la joie des enfants de recevoir deux billes, ce ballon qui remplacera la boite de conserves, ma casquette donnée à cette petite fille, le partage d’un bon plat de riz au poisson,les longs moments à se jeter des cailloux (se taquiner) avec DAN le piroguier, la joie de RAMA de partager mon lit, de discuter de nos conditions de femmes si différentes, tous ces enfants qui accourent au bruit de la moto ou de la voiture, les mêmes qui hurlaient, se cachaient en nous voyant il y a quelques années, et toi OUSMANE mon grand frère si disponible, qui veille sur nous, SOKHNA qui aimerait tant que nous restions plus longtemps, la joie sur les visages lorsque l’eau sort du tuyau.. Des moments très forts qui nous vite oublier les conditions parfois difficiles, et nous donnent envie de revenir….

capture-decran-2016-11-17-a-12-20-11