2016

Sous les yeux ébahis de MARIE LISE qui découvre pour la première fois l’Afrique, nous arrivons chez notre ami OUSMANE qui nous conduira tout au long de notre périple. Nous prenons la route très tôt pour rejoindre les 2 villages à 300 kms au nord de Dakar où nous allons creuser une adduction d’eau de 2 kms.Tout le monde s’y met, la joie est grande et lorsqu’enfin l’eau jaillit du tuyau, les femmes pour qui la corvée d’eau est récurrente, vont danser. Merci à l’ensemble du village pour leur aide, leur accueil, leur générosité.

capture-decran-2016-11-17-a-11-07-13

Le village de NGUELWARE nous accueille. La générosité du CE THALES va nous permettre de rendre à la petite école un nouveau look. Le ciment est fait, le tableau, les tables et les bancs réparés, il est temps de passer un peu de temps avec les villageois ! Un attroupement d’enfants, inutile de chercher MARIE LISE !! elle offre les voiture rouges de sa petite fille NOEMIE, des cerfs volants, des billes, c’est la récréation pour nos petits écoliers. Nous avons apporté du riz, des condiments, le village est pauvre,mais un bon diner tous ensemble nous fera oublier les conditions difficiles de travail (40°), les enfants ont beaucoup de mal à nous quitter pour aller se coucher, nous dormons à la belle étoile, demain nous reprenons a piste …

capture-decran-2016-11-17-a-11-08-28

Avant de nous rendre à MAKO, berceau de l’association (750 kms de DAKAR) nous faisons un détour par le Siné Saloum. Une semaine est déjà passée, alors un peu de repos nous permettra d’envisager les chantiers à venir. Nous nous rendons sur la petite île de pêcheurs de MAR WANDIE où l’association avait installé des cuves pour la récupération d’eau de pluie. GILBERT répare la gouttière, une balade dans les bolongs en pirogue, un déjeuner sur l’ile au diable en compagnie de DAN le piroguier, CAMARA au djembé, BAKARYet YVES nous passons une chouette journée. Nous sommes invités à écouter les bambins du jardin d’enfants de N’ DANGANE répéter « le petit prince ». Avec peu de moyens mais beaucoup de dynamisme et de générosité CHRISTINE permet à ces petits d’apprendre le Français, d’avoir envie de venir et de rester à l’école, et de faire du thêatre. Une très belle performance !! Bravo CHRISTINE

capture-decran-2016-11-17-a-11-10-07

750 kms parcourus, MARIE LISE découvre les routes dangereuses du Sénégal, la fatigue du voyage sera vite oubliée lorsque nous arrriverons à KEUR ANNICK notre campement au bord de la Gambie. Les retrouvailles avec MADA, TOUSSAINTE et SALL une bonne gazelle bien fraîche un tiep (riz poisson) une bonne douche, demain nous acheminerons le matériel pour carreler les deux classes de l’école de LAMYNYA.

capture-decran-2016-11-17-a-11-26-19

En partenariat avec le club du Rotary de GUINGAMP nous offrirons à trois appiculteurs de ST ETYENNE, en brousse, des ruches pour récolter plus de miel dans de meilleures conditions, sans brûler les paniers ce qui rend le miel immangeable, ou d’arroser les abeilles au risque de les tuer. Un menuisier local fera les 6 rûches, un bon moyen pour lui d’augmenter sesrevenus. Nous apportons des tenues, vestes, gants et cagoules, il nous faudra attendre une année pour connaître le résultat de ce nouvel outil de travail, ils sont très motivés et seront aidés et suivis par Silla qui gére la miellerie de Mako avec les femmes du village.

capture-decran-2016-11-17-a-11-27-28

Nous commençons la clôture autour de l’école de BADIAN,MARIE LISE organise un ramassage d’ordures avec les enfants, Gilbert mettra une couche de peinture sur les deux tableaux .

 

capture-decran-2016-11-17-a-11-28-54 capture-decran-2016-11-17-a-11-28-35

 

La fin du voyage pour nos deux amis, MARIE LISE gardera un souvenir inoubliable de son premier voyage et pense déjà y revenir . Pendant les 2 jours à attendre la relève de PIERRE du club Rotary de Guingamp et RACHEL pour un premier voyage, Claudine passe un peu de temps dans notre beau jardin communautaire, les femmes y font 3 récoltes qui leur permettent d’offir une meilleure alimentation à leurs bambins, elles vendent le reste des lègumes et se partagent les bénéfices, elles souhaiteraient maintenant l’agrandir. Elles sont complètement autonomes, MAYE MA N’DOKH se règale juste des bons légumes qu’elles nous vendent.

capture-decran-2016-11-17-a-11-30-26

RAMA l’institutrice invite Claudine à un baptême en brousse, un périple, 4 sur la moto, la débrouille …! une grande fête, on tue le bouc, de nombreux cadeaux sont offerts au bébé, toutes les marmites sont sur le feu, et nous, nous danserons jusque très tard…

capture-decran-2016-11-17-a-11-31-11

RACHEL découvre l’Afrique, la brousse et la marmaille qui attend la bonne occasion pour jouer, mais aussi nous aider, ils se chamaillent pour la pelle ou la brouette !! Il nous faudra quatre longues journées très chaudes pour faire les 175 m2 de carrelage dans les deux classes. Avec les deux maçons du village,les instituteurs MATHIAS et KOLIBA, et les enfants qui apporteront l’eau qu’ils doivent aller chercher assez loin de l’école car le puits est gâté, les tuyaux sont percés, nous avançons malgré la chaleur . Ho la belle école que voilà !! plus de poussière à respirer, tout est propre et rangé, tous sont ravis, nous invitons l’inspecteur de l’accadémie à venir rendre visite aux instituteurs mais aussi à renouveler le matériel tables et bancs .la récompense suprême pour les enfants : des ballons, un foot s’organise . Une opération une douche autour du puits et des vêtements propres, un bon moment partagé …

capture-decran-2016-11-17-a-11-32-30 capture-decran-2016-11-17-a-11-32-22

Nos amis du Rotary de GUINGAMP ont fait réparer 2 puits, augmenter la profondeur de deux autres pour assurer l’eau pendant la saison sèche. Un programme de reboisement sera fait pendant l’hivernage, autour de l’école de BADIAN. Nous installons deux lampadaires solaires, un au village de ST ETYENNE près du puits, lieu de vie ou les femmes se retrouvent pour puiser, laver linge et marmaille… le second au dispensaire de MAKO, un bel endroit, avec une maternité et sa matronne, et MAGUETTE l’infirmière.Nous soignons des enfants brûlés par le feu au sol pour préparer le thé

capture-decran-2016-11-17-a-11-33-47

Claudine se rend en Casamance voir le puits de FRANCISCA creusé l’an passé,il y a beaucoup d’eau dans ce puits !! Pour le jardin des femmes il faudra refaire la clôture, l’occasion de nous revoir l’an prochain. Encore 100 kilomètres en taxi brousse , près de la Guinée Bissau, elle rencontre le Maire du village de SANTHIABA MANJACQUE pour un puits dans son village difficile d’accès, c’est si loin mais pourquoi pas ?? Il lui faut partir elle a rendez vous avec VIRGINIE, WALLY et YABE, vous vous souvenez cette jeune et belle jeune fille atteinte d’une maladie qui ressemble à de l’éléphantiasis,et ce petit garçon avec une bosse sur la tête ? nous prenons rendez vous avec un médecin tôt le matin, et un autre en fin d’après midi, alors nous décidons d’offrir à WALLY, YABE et sa famille une « belle journée » !! Ils découvrent un peu inquiets M’BOUR, un bon petit déjeuner pour commencer puis nous allons à la mer qu’ils découvrent pour la première fois. Le contact du sable, les coquillages, les pieds dans l’eau, une limonade, installés dans les transats YABE regarde le calendrier de l’association, elle s’y voit, sourit, le temps s’écoule paisiblement, YABE prends mon appareil photo,wally s’amuse . Une opération sera certainement programmée avant la fin d’année, en attendant elle devra suivre un traitement .Un grand merci à MIREILLE et MARC pour leur générosité. Les consultations à l’hopital, les médicaments coûtent très cher pour ces populations démunies. En Afrique, sans argent à l’entrée de l’hopital on ne vous soigne pas !! faute d’argent et de soins les petits enfants meurent. La triste réalité en Afrique !!

capture-decran-2016-11-17-a-11-35-41 capture-decran-2016-11-17-a-11-35-33

 

Un mois passé pour MAYE MA N’DOKH dans ce pays accueillant, généreux, ce dernier soir malgré les rires, le bon dîner, les photos souvenirs, les cadeaux, les mangues offertes pas LABO DIALLO, le beurre de Karité de MAMADOU, le tissu de SYRHA, les arachides, le miel, ce dernier soir nous nous serrerons un peu plus fort, parce que nous sommes tristes de nous quitter. Nous savons qu’il faudra attrendre une longue année pour nous revoir, et quand enfin le taxi d’OUSMANE arrivera sur la piste,la poussière, les odeurs de la brousse, la vue des enfants courrant à notre rencontre en criant notre prénom nous saurons que nous sommes capture-decran-2016-11-17-a-11-37-01 capture-decran-2016-11-17-a-11-36-56 capture-decran-2016-11-17-a-11-36-47 capture-decran-2016-11-17-a-11-36-40 capture-decran-2016-11-17-a-11-36-34revenus.